Zorro (1957-1961)

Avatar de l’utilisateur
Denis
Messages : 1180
Inscription : lun. déc. 26, 2016 7:24 am
Localisation : Edinburgh
Contact :

Zorro (1957-1961)

Messagepar Denis » lun. déc. 26, 2016 11:14 pm

Au début des années 1820, le sémillant Don Diego de la Vega s'en revient dans sa Californie natale, après avoir terminé ses études madrilènes, un passage obligé pour les fils de la noblesse espagnole établie dans le Nouveau Monde. Outre sa parfaite éducation et sa joie de vivre, il y a notamment brillé par sa grande maîtrise de l’épée, remportant un prestigieux trophée à la Cour du Roi. Don Diego, fils de Don Alejandro, important latifondista (propriétaire terrien) établi près du bourg de Los Angeles, ne reconnaît pas sa contrée. Cette partie prospère de la lointaine Californie est en effet tombée sous la coupe d’un commandant militaire brutal et avide, Monastorio.
http://lemondedesavengers.fr/hors-serie ... -1957-1961
Chapeau melon et bottes de cuir est un témoignage historique et un refuge de valeurs dans une Grande-Bretagne devenue excessivement multiculturelle dont les traditions tendent à se liquéfier en magma insipide (critique de Bright Horizon).

Avatar de l’utilisateur
moimeme
Messages : 149
Inscription : lun. déc. 26, 2016 8:31 pm

Re: Zorro (1957-1961)

Messagepar moimeme » mar. déc. 27, 2016 11:29 pm

L'enfance, mon enfance...

Avatar de l’utilisateur
séribibi
Messages : 243
Inscription : lun. déc. 26, 2016 10:29 pm

Re: Zorro (1957-1961)

Messagepar séribibi » jeu. janv. 05, 2017 10:28 pm

La série vaut surtout pour la 1ère saison, qui amenait à la chute de du commandant Monastorio (1 à 13) et ensuite voit l'arc le plus représentatif de la série sur "L'aigle" (14 à 39), avec des pics d'intensité dans "Zorro est démasqué" et "Adieu monsieur le magistrat".
La saison 2 est beaucoup plus anecdotique et se contente d'histoires indépendantes.

Avatar de l’utilisateur
Denis
Messages : 1180
Inscription : lun. déc. 26, 2016 7:24 am
Localisation : Edinburgh
Contact :

Re: Zorro (1957-1961)

Messagepar Denis » jeu. janv. 05, 2017 10:39 pm

Enfant, ce fut mon spectacle du mercredi après-midi.
Chapeau melon et bottes de cuir est un témoignage historique et un refuge de valeurs dans une Grande-Bretagne devenue excessivement multiculturelle dont les traditions tendent à se liquéfier en magma insipide (critique de Bright Horizon).

Gaétan Julien
Messages : 32
Inscription : mer. janv. 11, 2017 9:32 pm

Re: Zorro (1957-1961)

Messagepar Gaétan Julien » mer. janv. 11, 2017 10:27 pm

séribibi a écrit :La série vaut surtout pour la 1ère saison, qui amenait à la chute de du commandant Monastorio (1 à 13) et ensuite voit l'arc le plus représentatif de la série sur "L'aigle" (14 à 39), avec des pics d'intensité dans "Zorro est démasqué" et "Adieu monsieur le magistrat".
La saison 2 est beaucoup plus anecdotique et se contente d'histoires indépendantes.
Quand même un revirement intéressant quand Don Alexendro apprend la double vie de Don Diégo et que les deux (avec Bernardo) sont maintenant complice et n'ont plus à se méfier l'un de l'autre.

Avatar de l’utilisateur
Dearesttara
Messages : 215
Inscription : mer. déc. 28, 2016 1:31 pm

Re: Zorro (1957-1961)

Messagepar Dearesttara » jeu. janv. 12, 2017 12:31 am

C'est en effet un intéressant retournement, quoique j'ai toujours regretté l'absence d'un épisode où Don Alexandro apprend l'événement. Cela aurait été intéressant de savoir quelles erreurs a pu commettre Diego pour que son père remarque son double rôle.
D'après une théorie, le jour où on découvrira à quoi sert l'Univers, ledit Univers disparaîtra pour se voir remplacé par quelque chose d'encore plus bizarre et inexplicable.
Selon une autre théorie, la chose se serait en fait déjà produite (Douglas Adams)


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités