La poussière qui tue (Silent Dust)

Avatar de l’utilisateur
Denis
Messages : 1180
Inscription : lun. déc. 26, 2016 7:24 am
Localisation : Edinburgh
Contact :

La poussière qui tue (Silent Dust)

Messagepar Denis » lun. déc. 26, 2016 12:11 pm

Patricks : "Bonne intrigue, j'ai découvert l'épisode dans continentales en 91, l'actrice Isobel Black ressemble beaucoup à une autre actrice anglaise Nicola Pagett (maitres et valets, anna karenine), tandis que William Franklyn, que l'on revoit dans les tna, est ici un méchant convaincant.
Les terres désolées et incultes, la solitude des héros dans le décor, donnent à cet épisode un côté assez sombre. J'aime bien le prégénérique qui annonce la couleur d'entrée (sil l'on peut dire cela d'un épisode noir et blanc)"
Chapeau melon et bottes de cuir est un témoignage historique et un refuge de valeurs dans une Grande-Bretagne devenue excessivement multiculturelle dont les traditions tendent à se liquéfier en magma insipide (critique de Bright Horizon).

Avatar de l’utilisateur
Denis
Messages : 1180
Inscription : lun. déc. 26, 2016 7:24 am
Localisation : Edinburgh
Contact :

Re: La poussière qui tue (Silent Dust)

Messagepar Denis » jeu. mars 09, 2017 7:05 pm

Tournage
• On retrouve la même vieille grange que lors de l’épisode précédent, La mangeuse d’hommes du Surrey. C’est de nos jours Deeves Hall Cottage, près de Ridge.

Continuité
• Steed ramasse de la poudre qu’il glisse dans une enveloppe. Il suppose que cela peut être du ‘Silent Dust’, mais il prend une pomme de la même main avant de quitter la grange.
• On s’aperçoit facilement que le chapeau de Steed est déjà ‘prédécoupé’ avant qu’il ne soit arraché d’un coup de faucille (en tout cas, c’est visible sur le Blu-ray).

Détails
• De nombreuses références à la littérature anglaise : Steed cite Macbeth de Shakespeare, Croft et Mrs Peel récitent des vers des poètes Francis Thompson (‘Daisy’, 1893) et Robert Herrick (‘The Rose’, 1648). Mellors, le garde-chasse, a le même nom que l'amant de Lady Chatterley, célèbre roman érotique de DH Lawrence. Le Mellors de cette œuvre littéraire est également garde-chasse, d'où la réplique de Steed à Emma qui dit avoir rencontré Mellors : "not THE gamekeeper ?".
• Omrod demande à Mrs Peel si elle fait du cheval et il précise qu’il a une monture qui lui conviendrait (hmm…) : ‘Suits you to a tee’. C’est une ancienne expression signifiant que quelque chose convient parfaitement à quelqu’un. On la retrouve pour la première fois en 1693 dans The Humours and Conversations of the Town de James Wright.
• Alors que Steed engage la conversation avec Beryl Snow, Mrs Peel suit l’échange, amusée, en jouant au shove ha'penny, qui est un très ancien jeu de pub anglais, signifiant littéralement "pousse 1/2 pence". Pratiqué dès le XIVème siècle dans les tavernes anglaises et aussi appelé le "palet anglais", le but du jeu est de faire glisser ses pièces sur le plateau de jeu, afin qu'elles s'arrêtent entre deux lignes sans les toucher.
• Mrs Peel et Quince sont arrêtés par Mellors et lorsqu’Omrod apparaît à cheval, un élément d’un projecteur est clairement visible dans le coin supérieur droit.

À noter que…
• Dans les bonus photos, Diana Rigg, sur son cheval, tenu par un membre de la production, se donne un dernier coup de peigne devant un miroir à main. Je pense que c’est le réalisateur Roy Baker (en casquette pied-de-poule) qui donne des consignes lorsqu’il est sur la barque (scène du début) et lors de la séquence de Mrs Peel en shérif moustachu.
• La poussière qui tue (Silent Dust) fait l’objet d’un chapitre écrit en français par Denis Chauvet dans le livre consacré à la quatrième saison de la collection de Rodney Marshall Bright Horizons: The Monochrome World of Emma Peel, sorti en Angleterre le 12 mars 2014.
• Roger Marshall ne sait plus pourquoi le titre initial a été changé, ‘Everything dies’ (commentaire de Roger Marshall sur l’épisode Dial a Deadly Number, édition britannique).
• L’édition Blu-ray ne présente pas une version sans défaut d’image. Une mince ligne blanche verticale est visible lorsque la voiture du Ministre se gare à Manderley (à gauche de l’image), quand Steed discute avec Sir Manfred Fellows (et qu’il prononce ‘Silent Dust’), lorsque Steed est pris dans le piège (côté gauche de l’image, au melon), et, surtout, pendant une quinzaine de secondes, à la fin de l’entretien Steed/ Omrod puis lorsque les quatre associés discutent de leur plan. L’épilogue est aussi un peu endommagé.
Chapeau melon et bottes de cuir est un témoignage historique et un refuge de valeurs dans une Grande-Bretagne devenue excessivement multiculturelle dont les traditions tendent à se liquéfier en magma insipide (critique de Bright Horizon).


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 4 invités