10 - L'espion qui m'aimait / The Spy Who Loved Me 1977

Avatar de l’utilisateur
Denis
Messages : 1180
Inscription : lun. déc. 26, 2016 7:24 am
Localisation : Edinburgh
Contact :

10 - L'espion qui m'aimait / The Spy Who Loved Me 1977

Messagepar Denis » jeu. déc. 29, 2016 9:47 pm

°°°°
Très ingénieux cette date de sortie britannique, 07.07.77, que je ne connaissais pas. En tout cas, c’est le premier James Bond que j’ai vu à sa sortie française (en octobre 77). Grâce à ce film, l’univers James Bond m’enchanta. Cela est donc sûrement dû aux resucées de l’époque Connery car, rapidement, dès que j’ai pu comparer, les films de Connery se sont avérés être, et de loin, mes préférés. L’espion qui m’aimait est, à mon avis, le meilleur Moore car il n’est pas infantilisé comme la plupart de cette période dont le suivant Moonraker.

Barbara Bach et sa robe de soirée au décolleté plongeant, le clin d’œil de Caroline Munro dans son hélicoptère, la voiture amphibie, les pyramides du Caire et même Curt Jürgens dans le rôle de Stromberg font de ce film un excellent Bond.
7s7MEFO.jpg
7s7MEFO.jpg (153.06 Kio) Consulté 4550 fois
caroline-munro-naomi-spy-loved-me.jpg
caroline-munro-naomi-spy-loved-me.jpg (120.25 Kio) Consulté 4550 fois
Naomi_(Caroline_Munro)_-_Profile.jpg
Naomi_(Caroline_Munro)_-_Profile.jpg (224.81 Kio) Consulté 4550 fois
Chapeau melon et bottes de cuir est un témoignage historique et un refuge de valeurs dans une Grande-Bretagne devenue excessivement multiculturelle dont les traditions tendent à se liquéfier en magma insipide (critique de Bright Horizon).

Avatar de l’utilisateur
séribibi
Messages : 243
Inscription : lun. déc. 26, 2016 10:29 pm

Re: 10 - L'espion qui m'aimait / The Spy Who Loved Me 1977

Messagepar séribibi » jeu. déc. 29, 2016 9:52 pm

Le meilleur Bond pour moi.

Avatar de l’utilisateur
Denis
Messages : 1180
Inscription : lun. déc. 26, 2016 7:24 am
Localisation : Edinburgh
Contact :

Re: 10 - L'espion qui m'aimait / The Spy Who Loved Me 1977

Messagepar Denis » sam. juil. 08, 2017 8:19 pm

Il y a quarante ans jour pour jour (en fait hier sorry) sortait en avant-première à Londres, THE SPY WHO LOVED ME (L’espion qui m’aimait). C’était le 7/07/77, date destinée pour 007….Le meilleur Bond avec Roger Moore (il a raison de le choisir dans ses mémoires) avec deux des plus belles Bond girls de l’histoire (Barbara Bach et Caroline Munro), la Lotus amphibie, des décors de Ken Adam époustouflants, des lieux de tournages grandioses (L’Égypte avec Le Caire, Louxor, Karnak, des endroits que j’ai reconnus 14 ans plus tard sur place), Jaws, le géant aux mâchoires d’acier (Richard Kiel), la séquence pré-générique…
Perso, c’est le premier Bond que je voyais en salle (quelque mois plus tard en France, en octobre) dans un cinéma de quartier (le tiens, Anne.)
En tout cas, la prochaine fois que je le reverrai, je regarderai le générique différemment après la lecture des souvenirs de Moore : « Lorsque je rendis visite à Maurice Binder (auteur des fabuleux génériques avec des femmes nues), il était agenouillé en train d’étaler consciencieusement de la vaseline sur les poils pubiens d’une jeune femme pour que le tout reste bien comme il faut devant la soufflerie pour le tournage ! »
Chapeau melon et bottes de cuir est un témoignage historique et un refuge de valeurs dans une Grande-Bretagne devenue excessivement multiculturelle dont les traditions tendent à se liquéfier en magma insipide (critique de Bright Horizon).


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 7 invités