Votre top films 2016

Avatar de l’utilisateur
séribibi
Messages : 243
Inscription : lun. déc. 26, 2016 10:29 pm

Votre top films 2016

Messagepar séribibi » jeu. déc. 29, 2016 2:02 pm

Vous pourrez mettre ici votre top 10 ou 15 des meilleurs films de l'année selon vous.
Je mets le mien, sachant que je n'ai pu voir "Tu ne tueras point" de Mel Gibson ; ce top est susceptible d'être modifié, donc. Sinon 2016 est, comme l'année dernière, une année relativement peu marquante en matière de films.

Image

1 - Le livre de la jungle (Jon Favreau)
2 - 10, Cloverfield Lane (Dan Trachtenberg)
3 - Les huit salopards (Quentin Tarantino)
4 - The revenant (Alejandro González Iñárritu)
5 - The neon demon (Nicolas Winding Refn)
6 - Jason Bourne (Paul Greengrass )
7 - The witch (Robert Eggers)
8 - Julieta (Pedro Almodovar)
9 - Le BGG (Steven Spielberg)
10 - Sully (Clint Eastwood)
11 - Elle (Paul Verhoeven)
12 - Dernier train pour Busan (Sang-Ho Yeon )
13 - Desierto (Jonás Cuarón)
14 - Conjuring 2 - le cas Enfield (James Wan)
15 - Premier contact (Denis Villeneuve)

Avatar de l’utilisateur
Dearesttara
Messages : 215
Inscription : mer. déc. 28, 2016 1:31 pm

Re: Votre top films 2016

Messagepar Dearesttara » sam. déc. 31, 2016 1:19 am

2016 est la première année où je suis allé voir du cinéma contemporain régulièrement. J'ai donc un Top 10 dont je suis plutôt content.
N.B. : Les Huit Salopards étant sorti en 2015 aux US, je ne le compte pas dans la liste.

Mon Top 10 :

10. Les Trolls : pimpante comédie d'animation enjouée, rythmée, parvenant à toucher tous les publics. Chansons et humours en rafale. La bonne surprise du cinéma d'animation US pour moi :

Image

9. Elle : Captivant portrait de femme, et pas de deux lancinant et ambigu au sein d'un milieu bourgeois passé au vitriol. "Le Hollandais violent" frappe et gagne encore.

Image

8. Café Society : Woody Allen raconte une histoire poignante de mélancolie derrière une photo chaleureuse et une mise en scène aussi souple et fastueuse que Max Ophuls. Personnages et acteurs en état de grâce.

Image

7. Mademoiselle : Diabolique jeu de manipulation à tiroirs et merveilleuse romance saphique brisant un modèle patriarcal opprimant, aussi splendide visuellement qu'interprété à la perfection.

Image

6. Dernier train pour Busan : "Survival movie" gore et cruel filant à la même allure que le train où il prend place, ce film de zombies déchaîne frissons et horreurs tout en se livrant à une critique des différentes classes sociales. Les asiatiques confirment leur suprématie dans le genre.

Image

5. 10 Cloverfield Lane : Huis clos incisif dominé par un cast remarquable (mention à John Goodman), le film joue sur tous les claviers de la paranoïa sans jamais faiblir, parachevé par un épilogue plus visuel et horrifique, mais pas moins maîtrisé.

Image

4. Money Monster : Thriller sur la crise économique aussi didactique que riche en suspense, avec une galerie de portraits bien croquée. La tension est maximale d'entrée, et ne faiblira plus.

Image

3. Captain Fantastic : Film ample et généreux pour la recherche d'une nouvelle forme d'éducation via la confrontation entre deux univers étrangers l'un à l'autre. Splendeur visuelle et un Viggo Mortensen halluciné habitent ce quasi road-movie engagé et militant.

Image

2. The Revenant : Contrepoint inversé du sublime Dersou Ouzala d'Akira Kurosawa : ici, dans sa sauvage beauté, la Nature pousse un homme jusqu'à ses ultimes retranchements. Exaltation de l'instinct de survie et amertume de la vengeance dans ce quasi one-man-show de Leonardo di Caprio, qui n'aura pas volé son Oscar pour une prestation physique qui laisse bouche bée.

Image

1. Arès : Si j'avais su qu'un jour mon film de l'année serait français... : bienvenue dans une dystopie cauchemardesque qui pend au nez de notre pays (et peut-être du monde) : un monde où le chomage est la norme et le travail l'exception, où le corps se vend sous toutes ses formes, où la violence sanguinolente, la vulgarité, la mort de la vie privée, sont devenus des principes de tous les jours. Un homme qui s'est résigné à être dans le système, est poussé non par idéal, mais par nécessité et vengeance, à devenir un "grain de sable". Mon choc de l'année.

Image
D'après une théorie, le jour où on découvrira à quoi sert l'Univers, ledit Univers disparaîtra pour se voir remplacé par quelque chose d'encore plus bizarre et inexplicable.
Selon une autre théorie, la chose se serait en fait déjà produite (Douglas Adams)

Avatar de l’utilisateur
Denis
Messages : 1180
Inscription : lun. déc. 26, 2016 7:24 am
Localisation : Edinburgh
Contact :

Re: Votre top films 2016

Messagepar Denis » sam. déc. 31, 2016 5:35 pm

C’est que je vais moins souvent que vous au cinéma….moins aussi que dans les années 80 et 90. Si je me souviens bien, j’y suis allé cinq fois…

5 LES VISITEURS 3. °°
Les Visiteurs 3, ce n'est pas une merdouille. Certes, si on connait les deux précédents, cela sonne répétitif, mais le déchainement de certains média ressemble à une vendetta puérile suite à la volonté de Gaumont de ne point présenter le film à la pressouille !
En tout cas, bien plus festif et enjoué que les films français primés aux Césars et envoyés aux Oscars... Je suis persuadé que certains journaleux n'ont pas vu le film pour leur critique.... On reste néanmoins un peu sur sa faim.
1.jpg
1.jpg (68.57 Kio) Consulté 7250 fois
4 JASON BOURNE. °°
Bof, bof. Vite vu, vite oublié.
573260.jpg
573260.jpg (194.08 Kio) Consulté 7250 fois
3 LE PONT DES ESPIONS. °°
Après Lincoln particulièrement bavard et chiant, Le pont des espions de Spielberg est beaucoup plus intéressant sans atteindre des sommets. Nous sommes dans l’Amérique des années 50 et un Russe est arrêté à New York, en 1957. Pour le faire condamner à mort, les USA veulent mettre les formes et lui payent un avocat, commis d'office. James Donovan (Tom Hanks) devient le plus brillant, le plus courageux des négociateurs. Et c'est lui que la CIA vient chercher en ¬secret, quand un de ses agents tombe aux mains des Russes, pour tenter un grand marchandage...
C'est une histoire vraie que nous raconte Spielberg, celle de James B. Donovan (1916-1970). Je n’aime pas particulièrement Tom Hanks mais sa composition est bonne dans ce film, mais c’est surtout Mark Rylance qui retient l’attention. Même s'il risque sa vie, le Russe arrêté par les Américains n'a jamais peur et il le démontre constamment : « Would it help? »
Sinon, c’est un film typiquement américain, qui suinte le pro-USA à plein nez. Ils sont beaux nos soldats, ils sont bons nos agents secrets, ils sont dignes nos avocats, ils sont justes nos législateurs... Dès que le héros pose les pieds en RDA, c'est très caricatural, dégoulinant de bons sentiments avec la musique qui va avec.
De retour aux USA, on voit Tom Hanks devant sa maison, dans la seule prise de vue en extérieur côté US. C'est très court mais c'est plein de couleurs, un peu comme si l'hiver ne sévissait qu'à l'est.... Le Pont des Espions n’échappe pas au manichéisme, ni au patriotisme exacerbé : prisonniers russes mieux traités dans les prisons américaines que le contraire, usage ou non de la torture, etc.
Ajouter à cela, qu’il n’y a pas de suspense à proprement parler. A noter aussi de nombreuses incohérences comme les bandes de voyous qui pulluleraient dans Berlin-Est et qui piquent le manteau de Donovan (risible) ; non, ce n’était pas Brooklyn. Où alors le S-Bahn qui passe au moment où Donovan assiste à l’exécution de Berlinois tentant de franchir le Mur. Impossible car le S-Bahn ne passait pas dans ces zones et les stations de l’Est étaient murées. Les gens qui ont connu la RDA comme moi remarquent tout de suite des erreurs comme le nom de Friedrichstrasse ; à l’époque cette nouvelle orthographe n’existait pas et on aurait dû voir : Friedrichstraße. Le pont, c’est celui des échanges d’espions, le pont de Glinicke, entre Berlin et Postdam, surnommé le pont des espions, où fut tourné le final du film.
Sur le thème de la Guerre froide, je conseille plutôt L’espion qui venait du froid, La lettre du Kremlin ou Mes funérailles à Berlin.
pont-espions1.jpg
pont-espions1.jpg (54.16 Kio) Consulté 7250 fois


2 SULLY. °°°
Ma critique se trouve .
425022.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg
425022.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg (64.52 Kio) Consulté 7250 fois
1 THE REVENANT. °°°°
Triomphe de Leonardo DiCaprio aux Oscars amplement mérité. C'est vraiment un grand moment de cinéma (malgré quelques incohérences). Du vrai cinéma, comme on l’aime.
hqdefault.jpg
hqdefault.jpg (36.67 Kio) Consulté 7250 fois
Chapeau melon et bottes de cuir est un témoignage historique et un refuge de valeurs dans une Grande-Bretagne devenue excessivement multiculturelle dont les traditions tendent à se liquéfier en magma insipide (critique de Bright Horizon).

Avatar de l’utilisateur
camarade totoff
Messages : 247
Inscription : mar. déc. 27, 2016 10:00 am
Localisation : Vitry sur Seine (94)

Re: Votre top films 2016

Messagepar camarade totoff » mar. janv. 03, 2017 1:55 pm

Top Films 2016
[*]Miss Peregrine et les enfants particuliers
[*]Rogue One : a Star Wars story
[*]Tarzan
[*]Les Huits salopards
[*]Deadpool
[*]Alice de l'autre côté du miroir
[*]Money Monster

Flop Films 2016
[*]Inferno
[*]Warcraft
[*]Le secret des banquises

Meilleurs acteurs
[*]Ryan Reynolds pour "Deadpool"
[*]George Clooney pour "Money Monster"
[*]Ewan McGregor pour "Un traître idéal"

Meilleures actrices
[*]Eva Green pour "Miss Peregrine et les enfants particuliers"
[*]Mia Wasikowska pour "Alice de l'autre côté du miroir"
[*]Felicity Jones pour "Rogue One"
« La suprême ironie de la vie, c’est que nul n’en sort vivant » (Robert Ansen Heinlein)

Avatar de l’utilisateur
RomanticMan22
Messages : 35
Inscription : sam. janv. 07, 2017 1:08 pm

Re: Votre top films 2016

Messagepar RomanticMan22 » sam. janv. 07, 2017 1:40 pm

Bonjour je suis nouveau ici :) je me présente en vitesse :) Chris de Bretagne 26 ans et je vais vous mettre mon classement de l'année 2016 :

Y a des égalités :)

1. Colonia

2. Jason Bourne et Snowden

3 Assassin's Creed et Max et Léon

4. La Couleur de la Victoire

5. Les 8 salopards

6. L'économie du couple

7. Les Chevaliers Blancs

8. Spotlight

9. Chocolat

10. Good Luck Algeria

11 Captain America

12. Agents Presque Secrets

13. Médecin de Campagne

14. Les Visiteurs
Image

Avatar de l’utilisateur
séribibi
Messages : 243
Inscription : lun. déc. 26, 2016 10:29 pm

Re: Votre top films 2016

Messagepar séribibi » sam. janv. 07, 2017 4:53 pm

Bonjour Chris, bienvenue à toi sur le forum. :)

Avatar de l’utilisateur
RomanticMan22
Messages : 35
Inscription : sam. janv. 07, 2017 1:08 pm

Re: Votre top films 2016

Messagepar RomanticMan22 » sam. janv. 07, 2017 5:56 pm

Merci :)
Image

Avatar de l’utilisateur
Denis
Messages : 1180
Inscription : lun. déc. 26, 2016 7:24 am
Localisation : Edinburgh
Contact :

Re: Votre top films 2016

Messagepar Denis » sam. janv. 07, 2017 5:59 pm

Bonjour Chris, et bienvenue sur le forum. Il y a dans ta liste des films que j'ai ratés. Mon petit cinéma de quartier ne diffuse les films qu'une semaine (avec un passage ou deux en VO) et quand je n'ai pas le temps, j'ai la flemme d'aller à Paris exprès. Donc, Snowden et Les 8 salopards sont des films que je n'ai malheureusement pas vus.
Chapeau melon et bottes de cuir est un témoignage historique et un refuge de valeurs dans une Grande-Bretagne devenue excessivement multiculturelle dont les traditions tendent à se liquéfier en magma insipide (critique de Bright Horizon).

Avatar de l’utilisateur
séribibi
Messages : 243
Inscription : lun. déc. 26, 2016 10:29 pm

Re: Votre top films 2016

Messagepar séribibi » sam. janv. 07, 2017 6:42 pm

Moi comme je le disais, j'attends quand même de voir "Tu ne tueras point", mais aussi "Mademoiselle", "Snowden" et "The strangers". Je les ai tous loupés.

Avatar de l’utilisateur
Denis
Messages : 1180
Inscription : lun. déc. 26, 2016 7:24 am
Localisation : Edinburgh
Contact :

Re: Votre top films 2016

Messagepar Denis » sam. janv. 07, 2017 7:12 pm

séribibi a écrit :Moi comme je le disais, j'attends quand même de voir "Tu ne tueras point", mais aussi "Mademoiselle", "Snowden" et "The strangers". Je les ai tous loupés.
Celui-là aussi, je l'ai raté.
Chapeau melon et bottes de cuir est un témoignage historique et un refuge de valeurs dans une Grande-Bretagne devenue excessivement multiculturelle dont les traditions tendent à se liquéfier en magma insipide (critique de Bright Horizon).


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 2 invités